Notre approche différenciée s'articule autour de 5 valeurs fondamentales, guidant nos décisions et notre pratique professionnelle au quotidien et faisant de notre école un endroit unique où il fait bon vivre et apprendre.

ENVIRONNEMENT MONTESSORI AUTHENTIQUE

Afin de permettre un accompagnement individualisé, sécurisant et bienveillant, nous offrons aux enfants d'évoluer dans un environnement préparé conformément à la philosophie Montessori. Chaque matériel, chaque élément qui y figure a été choisi avec soin et placé de manière stratégique afin de favoriser l'autonomie et le libre-choix et de répondre aux besoins particuliers de chaque plan de développement.

​❝L'éducation est un processus naturel chez l'enfant qui n'est pas acquis par les mots mais par l'expérience de son environnement.❞

Maria Montessori.

IMMERSION LINGUISTIQUE

Permettre aux enfants de se confronter très tôt à différentes langues c’est leur fournir l’opportunité de s’immerger dans d’autres cultures et d’ouvrir leurs horizons. En plus des avantages directes liés au fait de pouvoir communiquer avec plus de personnes, le multilinguisme rend l'individu plus créatif et plus flexible et lui permet d’exceller dans la pensée critique et la résolution de problèmes.

Actuellement, Be Montessori School propose un programme d’apprentissage 100% trilingue (français, anglais, néerlandais) à la Maison des Enfants (3-6) et 100% bilingue (français, anglais) dans la Classe Elémentaire (6-12) avec des leçons hebdomadaires de néerlandais. A terme, nous souhaitons offrir un curriculum en immersion totale dans les trois langues de la maternelle jusqu'à la fin de la classe primaire.

NATURE ET ÉCOLOGIE

Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes convaincus que le contact avec la nature est primordial pour accompagner le développement de citoyens responsables et engagés envers le monde qui les entoure.

L’auteur Richard Louv souligne l’importance de (re)connecter les enfants à la nature et va jusqu’à parler d’un trouble lié au manque d’exposition à la nature.[1] Ce trouble contribuerait chez les enfants à une diminution de l’utilisation de leurs sens, une capacité d’attention amoindrie, favoriserait l’obésité et participerait à l’augmentation de troubles physiques et émotionnels.

En effet, dans la nature, les enfants voient leur activité physique augmenter[2], leur vue[3] et leur capacités attentionnelles[4] et cognitives[5] s’améliorer tout en stimulant leur endurance et leur capacité de persévérance. Le stress[6] est réduit alors que les relations sociales[7] et l’auto-discipline[8] sont favorisées.

Au sein de notre école, la vitamine V (V pour vert) est centrale. En plus des récréations quotidiennes qui ont lieu dans le jardin ou dans un parc à proximité de l’école, une journée entière par semaine est consacrée à une sortie en forêt selon le concept de l’école du dehors.

Enfin, les familles sont encouragées à avoir recours aux contenants réutilisables. Nous privilégions l'eau de distribution préalablement filtrée pour la boisson et les déchets alimentaires sont compostés.

[1] Nature deficit disorder® http://richardlouv.com/blog/what-is-nature-deficit-disorder/

[2] Bell et Dyment, 2006.

[3] American Academy of Ophthalmology, 2011.

[4] Kuo et Taylor, 2004.

[5] Wells, 2000.

[6] Wells et Evans, 2003.

[7] Burdette et Whitaker, 2005.

[8] Taylor, Kuo et Sullivan, 2001.

GESTION DES ÉMOTIONS

Depuis une vingtaine d’années, de nombreuses études soulignent l’importance de proposer aux enfants un programme qui nourrit leur intelligence émotionnelle au même titre que les apprentissages scolaires.

Lorsque nous parlons d’intelligence émotionnelle, nous la définissons comme suit : « […] l'empathie, l'aptitude à se motiver ou à persévérer dans l'adversité, à maîtriser ses pulsions et à attendre avec patience la satisfaction de ses désirs, la capacité de garder une humeur égale et de ne pas se laisser dominer par le chagrin au point de ne plus pouvoir penser, la capacité d'espérer »[1].

Déjà en 1995, Daniel Goleman affirme[2] que l’intelligence émotionnelle constitue le socle de base sur lequel est bâtie l’intelligence intellectuelle. Il montre que le quotient émotionnel, aussi noté QE, est un meilleur prédicteur de la réussite que le QI, quotient intellectuel. En effet, l’intelligence émotionnelle peut freiner ou amplifier des compétences telles que la capacité mentale de penser, d’apprendre et de résoudre un problème. Il montre que les personnes qui ont une meilleure réussite professionnelle n’ont pas nécessairement le meilleur QI.

Tout au long de l’année, nous mettons en place un programme qui a pour but de développer les compétences socio-émotionnelles des enfants.


[1] Goleman, D. (1997) L’intelligence émotionnelle 1 : comment transformer ses émotions en intelligence. Paris : Editions Robert Laffont.

[2] ibid.

CRÉATIVITÉ

A la Maison des Enfants, nous nous inspirons des principes du « jeu de peindre » d’Arno Stern. Ainsi, les enfants bénéficient d’un espace pour peindre où la trace est libérée de toute attente et de communication. Soustraire la trace du regard des autres, c’est permettre à l’enfant de se libérer des attentes de résultat pour vivre la joie de l’instant présent.

Cette approche développe la créativité et favorise l’estime de soi.

Afin de permettre à l’enfant de se libérer complètement de sa quête d’approbation de l’autre et en accord avec les règles du « jeu de peindre », les dessins des enfants ne peuvent quitter la classe et ne seront jamais exposés.

Dans la Classe Elémentaire, des leçons de techniques artistiques sont présentées chaque mois aux enfants afin de s'adapter au besoin d'expérimentation et de réflexion, propre à ce nouveau plan de développement. Ainsi, les enfants acquièrent de nouvelles techniques qu'ils peuvent réinvestir chaque jour dans le cadre de leur travail.